Lueur - un éclairage sur la Foi
  Lueur sur Facebook Lueur sur Twitter RSS de Lueur.org RSS de Lueur.org Soutenir Lueur  
  Lueur > Textes > Le Développement Psychologique de 6 à 12 ans  

Dossier : Développement Psychologique de l'Enfant

4. Le Développement Psychologique de 6 à 12 ans

Texte
Auteur :
Type de texte : Dossiers
Thème : Enfance
Source : Lueur, www.lueur.org

3.1 Le développement moteur et intellectuel

3.1.1 le développement moteur

Les progrès moteurs de l’enfant de 6-12 ans se manifestent de plusieurs façons complémentaires :
La coordination des mouvements augmente (maîtrise des mouvements de l’écriture, manipulation de certains outils, exécution de certains mouvements gymniques, pratiques de la danse...)
La force s’accroît pendant cette phase de façon considérable (le goût pour les jeux violents en est la preuve)
La rapidité, la précision, l’endurance se développent d’une manière très marquée (jusqu’à 13-15 ans) et se manifestent dans les jeux de compétition.

La période de 6-12 ans est l’âge scolaire. La vie en groupe y prend une importance croissante. Les possibilités motrices permettent aux enfants (garçons notamment) de se mettre en valeur, de se mesurer à des "rivaux".

3.1.2 le développement intellectuel

Passage de l’intuition à l’opération.
Si on présente deux boules identiques de plasticine et qu’on en écrase une, l’enfant de 5-6 ans nie que la quantité de pâte reste la même; au contraire vers 7-8 ans, il affirme que la quantité est conservée.
La pensée se détache de la perception momentanée, corrige l’intuition perceptive et établit des relations objectives qui permettent l’apparition des notions de conservation et d’invariance.

Apparition du symbolisme et de la conceptualisation (plus passer systématiquement par le concret).

3.2 Le développement affectif

A 6 ans l’enfant se montre hésitant, indécis (incapable de choisir), passe d’une extrême à l’autre (colère-gentillesse par ex). Il est impulsif et inconstant, il est le centre de l’univers
A 7 ans équilibre entre ses dispositions internes et les exigences de son milieu, âge de l’assimilation. il est plus introverti, plus rêveur et auto-critique.
A 8 ans, c’est l’âge de socialisation, l’enfant est plus extraverti. Il a le sens de lui-même et de ses droits, il est vivant voire euphorique parfois. il est assoiffé de connaissance. il commence à faire des ségrégations fille-garçon...
A 9 ans, il est réaliste et a du bon sens. Il désire améliorer ses capacités, il est moins superficiel qu’avant et préfère converser avec ses pairs (de même sexe), il préfère élaborer des projets, plutôt que jouer, A 9-10 ans il s’identifie au groupe de son âge et commence à se détacher de sa famille
A 10 ans l’enfant se trouve un idéal, manifeste un culte pour une personne (star...), il a le sens de la solidarité. il partage des secrets avec ses amis auxquels il accorde beaucoup d’importance. Il est conscient de sa personne, ses vêtements, son look...
A 11 ans Il est plus concentré, plein d’ardeur et d’enthousiasme. il est rempli d’émotions. il interpelle plutôt que répondre, bref situation parfois difficile avec les parents. Il y a de l’exagération dans les récriminations, discussions, injures, cris, réponses et grossièretés spectaculaire qui marquent l’éveil de l’adolescence (ces changements rappellent ceux observés à 6 ans). " l’enfant aidera quand ça lui plaira, il fera tout ce qu’il voudra sauf la vaisselle, il ne veut pas qu’on crie après lui, il ne veut pas qu’on le dise à son père, il veut qu’on cesse de le critiquer ..."

Le développement affectif est caractérisé par la période de latence et la phase génitale (Freud) :
La période de latence : diminution des activités sexuelles : l’enfant emploie ses pulsions sexuelles ) des buts nouveaux, la curiosité sexuelle devient une pulsion de recherche et de savoir.
la phase génitale : la pulsion sexuelle qui jusque là avait été égocentrique, s’attache à un objet sexuel (un pair), la zone génitale prime sur les autres zones érogènes. Liée à la puberté et la maturation sexuelle de l’adolescence.

3.3 Le développement social

Socialité : L’enfant présente à partir de 6 ans des comportements socialisés : respect des autres, conscience de leur qualités, collaboration, préoccupation d’autrui... Vers 8 ans, l’enfant passe de l’égocentrisme ) l’aptitude à se mettre à la place de l’autre dont il commence à saisir les intentions. A 10 ans, la coopération et l’autonomie existent, l’enfant dénonce la tricherie, le "soufflage", le mensonge, il a le sens de la justice.
Age du groupe social (âge de la bande) : l’enfant mène entre 10 et 12-13 ans une vie sociale intense. c’est l’âge où chacun donne au groupe tout ce que le groupe attend de lui. Les groupes se forment avec des règles à respecter par tous et possibilité d’exclusion si pas respectées.

Commentaires (0)

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs.
Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter.