Lueur - un éclairage sur la Foi
  Lueur sur Facebook Lueur sur Twitter RSS de Lueur.org RSS de Lueur.org Soutenir Lueur  
  Lueur > Textes > La foi, un don de Dieu  

Lueur va faire peau neuve et augmenter le contenu proposé... soyez partenaire avec nous !

Une vision réaffirmée, évangéliser, édifier : participez au projet de refonte du site !

5631 € (38 %)
15000 €

Avec vous, nous faisons plus pour répandre la Bonne Nouvelle sur Internet ! Participez !

La foi, un don de Dieu

Texte
Auteur :
Type de texte : Etudes Bibliques
Thème : La Foi
Source : Lueur, www.lueur.org

Dans ce message, nous souhaitons procéder en 3 étapes: d'abord nous allons aborder rapidement un sujet bien connu: la définition de la foi selon la Bible; ensuite nous constaterons que la foi vient de Dieu, nous ne pouvons pas la créer, ni chez nous, ni chez les autres; enfin nous verrons comment aider d'autres personnes à recevoir ce don.

1 - Définition biblique de la foi

Nous trouvons cette définition dans l'Epître aux Hébreux, chapitre 11, verset 1. En voici plusieurs traductions:

La foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. (Version Louis Segond, révisée en 1975)
Avoir la foi, c'est être sûr de ce que l'on espère, c'est être convaincu de la réalité de ce que l'on ne voit pas. (La Bible en français courant, 1986)
La foi est la garantie des biens que l'on espère, la preuve des réalités qu'on ne voit pas. (La Bible de Jérusalem, 1973)
La foi est la ferme assurance, la conviction, la garantie, le fondement, la réalisation, la "substantialisation", des chose que l'on espère. Elle est la preuve, la démonstration, la certitude, l'absolue conviction des réalités invisibles, un moyen de les connaître, de percevoir ce qui n'est pas révélé à nos sens. (Annotation de la traduction d'Alfred Kuen, "Parole Vivante", 1976)

Nous ne rajouterons rien, vous pouvez constater combien ces traductions sont proches, ce qui est la garantie d'une excellente compréhension du texte grec d'origine.

2 - La foi vient de Dieu

Nous citerons simplement un verset qui est explicite, tiré de l'Epître aux Ephésiens, chapitre 2, verset 8:

C'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.

Ainsi la foi vient de Dieu. C'est assez normal à comprendre. Par nos propres moyens (nos cinq sens naturels), nous ne pouvons percevoir que les choses matérielles de ce monde. Nul ne peut se convaincre tout seul de l'existence de Dieu, de la réalité de la résurrection de Jésus-Christ et de sa nature divine. Tout au plus pouvons-nous accepter sa mort sur la croix, comme un évènement historique; mais ce qui est du domaine spirituel, non perceptible par nos sens naturels, est "naturellement" inacceptable. Nous croyons en ces réalités "célestes", qui ne sont ni vues , ni entendues, ni perçues, ni senties, ni touchées, parce que la conviction en a été placée surnaturellement en nous. Cette conviction, cette ferme assurance, vient de Dieu, elle ne peut pas venir d'ailleurs. C'est Dieu Lui-même qui nous a donné la foi en Lui. Et la foi en Lui nous a donné le Salut, la vie éternelle. Voilà ce que dit la Bible.

Personne ne peut donc générer la foi chez celui qui ne croit pas. On ne démontre pas Dieu par des paroles ou un raisonnement aussi élaboré soit-il. Par contre nous avons deux moyens à notre disposition pour aider l'incroyant à ne pas rester en dehors de la Vérité.

3 - Aider à croire

Le cheminement normal de l'être humain dans le domaine spirituel se fait en deux étapes: d'abord il entend parler de Dieu par un autre être humain, ensuite Dieu place en lui la foi. C'est la volonté de Dieu que les choses se passent ainsi, le Seigneur souhaite faire collaborer avec Lui les croyants, pour amener les incroyants à la foi.

Ainsi le croyant doit d'abord annoncer ce à quoi il croit, ou plutôt, Celui en qui il croit. A ce stade, l'incroyant reste dans le domaine des sens naturels, il comprend avec son intelligence ce que lui dit le croyant, et montre souvent de la réticence à accepter le concept si peu rationnel de Dieu. Mais, à partir de cette étape, va se produire l'œuvre de Dieu, qui placera Lui-même la foi dans le cœur de l'incroyant et ... l'incroyant va devenir croyant. C'est le processus normal.

Il existe des cas très rares, où Dieu a choisi d'inverser les choses. Certains ont eu la révélation de Jésus-Christ avant même d'avoir entendu l'annonce de l'Evangile. Ils se sont adressés ensuite à des chrétiens pour mieux connaître Celui qui leur a été révélé. Dieu est souverain, Il procède selon son désir, Il peut se révéler spontanément à qui Il veut. Mais l'expérience montre que ces cas restent très rares. Le schéma normal, d'ailleurs annoncé dans la Bible, reste bien celui que nous avons décrit ci-dessus.

Si donc vous voulez amener un incroyant à la foi, vous devez d'abord lui annoncer l'existence de Dieu et la bonne nouvelle du Salut en Jésus. Après c'est au Seigneur d'agir. S'Il n'agit pas assez vite à votre goût, il vous reste à prier en faveur de la personne et à demander à Dieu d'accomplir son oeuvre en elle. L'annonce de l'Evangile et la prière sont les deux moyens à notre disposition pour que notre prochain reçoive ce don merveilleux de Dieu: la foi.

Commentaires (0)

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs.
Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter.