Les 500 ans de la Réforme

Auteur :
Type : Enseignement
Thème : Histoire Religieuse
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

Une affiche qui fait date

Au XVIe siècle l’église catholique romaine règne sur la foi et les doctrines chrétiennes dans toute l’Europe et au-delà. Elle a, de plus, une influence politique considérable par les liens qu’elle entretien avec les pouvoirs étatiques, particulièrement les royautés de droit divin.

Dans ses rangs pourtant, quelques-uns s’élèvent contre certaines doctrines et pratiques de l’église de Rome. Mais le coup d’éclat vient d’un moine allemand, Martin Luther, qui le 31 octobre 1517 placarde sur la porte de l’église Wittemberg un texte de protestation qui va être repris et diffusé largement. Ce texte est connu sous le nom des 95 thèses.

Liberté religieuse

Certaines pratiques du clergé servent plus les aspects matériels que spirituels, particulièrement celle des indulgences : les fidèles devaient payer pour recevoir le pardon des fautes !

Luther va encore plus loin en remettant en cause le dogme selon lequel l’homme peut racheter ses fautes par son comportement (le principe des « bonnes actions »). Il prône l’accès direct des croyants à la Bible (qui doit donc être traduite en langue vernaculaire) et à Dieu (diminuant ainsi la place du clergé). De plus, il rejette la « tradition » qui, dans l’église catholique romaine, a pris autant d’importance que la Bible elle-même.

Les réformateurs

Martin Luther n’est pas le seul à pousser dans cette direction. A cette époque on voit d'autres réformateurs se lever : Jean Calvin à Paris et Genève, Ulrich Zwingli à Zurich, Martin Bucer à Strasbourg…

Ils ne désirent pas créer de scission dans l’église catholique mais la réformer, d’où le nom retenu par ce mouvement. Cependant, l’église catholique n’accepte pas ces remises en cause et lance une contre-réforme. Le protestantisme s’implante donc en développant des théologies propres.

Des répercussions mondiales

Le mouvement qui en découle mène à une toute nouvelle vision du monde. Elle se développe avec des branches qui se diversifient comme l’anglicanisme en Angleterre ou les colonies puritaines aux Etats-Unis, par exemple. Cette manière de vivre la foi a des répercussions importantes dans la société car elle propose une liberté nouvelle, loin des carcans religieux des siècles précédents. Elle mène à libéraliser les modes de vie, de penser et d’entreprendre, ce qui a profondément façonné la société occidentale moderne.

Des bases incontournables : les cinq Solae

Le protestantisme a rapidement choisi des bases doctrinales qui sont résumées par les cinq solae : sola scriptura, sola fide, sola gratia, solus Christus et Soli Deo Gloria.

Sola scriptura : l’Ecriture seule, exprime le fait que la Bible est la seule autorité concernant la foi. Elle rejette en particulier que la tradition soit une source d’autorité.

Sola fide : La foi seule permet d’obtenir le salut. Les bonnes œuvres sont une conséquence de la foi mais elles ne permettent pas d’acquérir le salut.

Sola gratia : Nous obtenons le salut par grâce seulement. Cette idée est proche du sola fide mais veut baser l’assurance du salut sur la bonté de Dieu et non sur le fait que l’homme puisse être suffisamment méritant pour l’obtenir.

Solus Christus : Jésus-Christ est l’unique médiateur entre l’homme et Dieu, on ne doit prier personne d'autre.

Soli Deo gloria : signifie « à Dieu soit la gloire », aucun objet et aucune créature ne mérite de recevoir un culte.

Des textes comme le Symbole des apôtres reflètent également la pensée réformiste.

Une multitude d’incarnations

Le mouvement de la Réforme a engendré le protestantisme, qui a connu une diversification de ses incarnations selon des divergences de points doctrinaux et d’application. On peut noter entre autres les calvinistes, luthériens, anglicans, baptistes, méthodistes, pentecôtistes… Dans ce foisonnement de manières de comprendre et vivre la foi chrétienne, il y a forcément une église près de chez vous de laquelle vous pouvez vous rapprocher pour découvrir et approfondir la foi chrétienne.

Vous pouvez en trouver sur le site eglises.org

Une réforme constante

L’idée principale de la Réforme est de revenir aux principes bibliques par une lecture directe de la Bible et une recherche des vérités contenues afin de vivre en adéquation avec les révélations qu’elle contient. C’est un travail de chaque jour pour le croyant qui doit se réformer continuellement par la méditation de la Bible, en entretenant une relation directe avec Dieu, et en profitant des échanges avec les autres croyants pour une édification mutuelle.

Que nos pensées et notre cœur soient sans cesse dans ce mouvement, guidés par le Saint-Esprit.

 

 

Commentaires (2)

par evangelisetonvoisin

Merci pasteur Bernard pour cet excellent résumé. Je suis à la recherche d'une vidéo (documentaire) qui raconte l'histoire de la réforme, pour faire une projection dans ma région. Est-ce vous connaitriez une vidéo intéressante pour le grand public ? (Catho surtout)

Signaler un commentaire inapproprié
par AdrianNT81

evangelisetonvoisin
Le film 'Luther' est très bien fait.
Pour renseignements voir Wikipédia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Luther_(film) ) ou AlloCiné (http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=42733.html )
Bande annonce vf sur YouTube: https://www.youtube.com/watch?v=DRGwuYSQO2k

Signaler un commentaire inapproprié

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères